Les Travaux publics

Techniques et métiers

Les outils et méthodes du géomètre

Le relevé topographique vise à réaliser une carte ou un plan du terrain en prenant en compte le relief (altimétrie), les constructions ou les voies (planimétrie). Plusieurs étapes sont nécessaires : la reconnaissance, le levé, le calcul et le report des points sur le papier.
Pour réaliser ces opérations, le géomètre dispose d'outils de mesure de précision. Ils nécessitent d’être très méticuleux.

  • La planchette sert pour la planimétrie. Fixée sur un trépied, c'est en quelque sorte une table à dessin orientable. Le disque, qui servira de support au relevé, doit toujours être orienté au nord. La planchette est inventée par le colonel Goulier, personnalité importante dans l’histoire de la topographie.

  • La chaîne d’arpenteur est utilisée au XIXe siècle pour mesurer les distances. Elle est composée de fils d’acier de 20 cm de long reliés par des anneaux.
  • Le niveau à lunette ou niveau optique permet le relevé altimétrique ou nivellement. Il est fixé sur un trépied. On l'utilise avec une mire. Le niveau à lunette joue le même rôle que le niveau de maçon, mais sur des portées plus importantes. Cet instrument ne peut être manipulé qu’à deux : le géomètre et l’aide – ou porte-mire. Avant l'invention de cet instrument, on utilisait un niveau à eau.