Le château de Versailles, 1661-1710

Techniques et métiers

Les marbres

Louis XIV aime beaucoup le marbre : on le retrouve en abondance au château de Versailles, aussi bien comme matériau de construction que de décoration. La demande royale entraîne la création de nouvelles carrières, notamment dans les Pyrénées, et la mise en place d'une logistique pour son transport.
Exploitées depuis l’Antiquité romaine, les carrières des Pyrénées sont réputées pour la richesse des coloris de leurs marbres. Les carrières du Minervois et des Pyrénées, devenues propriétés royales, sont les principales sources d’approvisionnement des marbres utilisés dans les décors architecturaux du château et du domaine de Versailles. On fait aussi venir du marbre noir de la ville de Dinant, aujourd'hui en Belgique mais qui fait alors partie du royaume.
Pour les statues, rien ne vaut le marbre blanc de Carrare qu'on continue à importer d'Italie.
Le transport du marbre jusqu'à Versailles n'est pas simple. Depuis les Pyrénées, les blocs de marbre sont descendus en radeau sur la Garonne jusqu'à Bordeaux. Ils gagnent le Havre ou Rouen par la mer avant de remonter la Seine sur des barges jusqu'aux ports de Saint-Germain ou de Marly. Le marbre stocké à Paris est transporté par chariots jusqu'au dépôt de Versailles.